LES STATUTS DÉPOSÉS

Les statuts de la société à gouvernance coopérative des Fermes Solaires du Mont-Valérien, également désignée par l’acronyme FSMV, ont été déposés. Vous trouverez sur les pages de ce site les règles de fonctionnement de la structure et ses obligations.

ALEXANDRE ROJEY, PARRAIN DES FSMV

Alexandre Rojey, Rueillois, animateur du Think tank IDées à la Fondation Tuck, Ancien d’IFP Energies nouvelles, écrivain scientifique en prospective, développement durable, énergie et ressources, a accepté d’être parrain du projet FSMV de coopérative citoyenne de production d’énergie photovoltaïque. Considérant désormais le dérèglement climatique comme inéluctable, il  invite chacun à se mobiliser dans ce type d’actions locales pour en limiter les effets.

« Le réchauffement climatique qui est dû aux émissions de gaz à effet de serre et en tout premier lieu de dioxyde de carbone devient tous les jours plus préoccupant. Les émissions de dioxyde de carbone proviennent principalement de l’utilisation des combustibles fossiles et pour limiter l’élévation de la température à la surface du globe il est donc impératif d’engager une transition énergétique à l’échelle mondiale le plus rapidement possible. En effet, les émissions de gaz à effet de serre ont continué à croître dans le monde alors qu’il faudrait parvenir à une division par 2 de ces émissions d’ici 2050. L’accord de Paris (COP 21) a marqué une étape importante car tous les pays réunis se sont engagés à réduire leurs émissions, mais, même s’il est entièrement respecté, cela ne suffira pas pour contenir l’élévation de la température moyenne au-dessous des 2°C requis.

C’est pourquoi, les initiatives citoyennes sont essentielles pour progresser dans la direction souhaitée et inciter les gouvernements à agir. À cet égard, le projet des Fermes solaires du Mont-Valérien est exemplaire. Il permet à chacun de devenir coproducteur d’énergie renouvelable sur son propre territoire, en participant à l’installation de panneaux photovoltaïques à Suresnes et à Rueil-Malmaison.

La production photovoltaïque est totalement propre et parfaitement adaptée au milieu urbain. Elle se prête à une production décentralisée qui permet à chacun de contribuer à son autonomie énergétique. Le projet est mené avec l’aide de l’association Thermie créée à Rueil-Malmaison pour aider les habitants à réduire leur consommation d’énergie et à utiliser des énergies renouvelables. Il bénéficie également du soutien technique et financier d’Énergie Partagée, association de citoyens désireux de promouvoir la production d’énergie renouvelable.

En raison de l’urgence des actions à entreprendre pour limiter le réchauffement climatique et du rôle décisif des citoyens pour y parvenir, je soutiens pleinement le projet des Fermes solaires du Mont Valérien et j’invite tous ceux qui sont intéressés à contribuer à sa réussite. »


Alexandre Rojey


DES OBJECTIFS CLAIRS

Notre premier flyer
Nos objectifs en deux points :
  • Installer, d’ici 2021, une dizaine de toitures solaires au niveau locale ayant une production de 1000 MWh/an d’énergie renouvelable grâce à un investissement de 1 million d’euros,
  • Créer des emplois locaux (études, installations, services d’entretien, etc).

UN NOUVEAU PROJET POUR LE TERRITOIRE

Premières signatures

Nous avons créé les Fermes Solaires du Mont-Valérien (FSMV), dans les Hauts-de-Seine, pour produire de l’énergie renouvelable et locale. Et nous avons beaucoup d’énergie pour cela.

Nous franchissons les étapes nécessaires à un tel projet au fur et à mesure des obligations légales auxquelles nous sommes confrontés (constitution d’une équipe, dépôt des statuts, création d’un site, etc).

À bientôt…