Les différentes phases d'études

Connaître le nombre de panneaux «installables» par rapport à la surface de toiture disponible et de fait la quantité d’électricité produite en condition d’ensoleillement optimum. Le code de l’ Énergie, promulgué en 2017, permet d’installer des toitures solaires de 100 kWc maximum par PDL (Point De Livraison), quel que soit le nombre de clients raccordés et la surface de(s) bâtiment(s).

Analyser les ombres portées par la végétation ou les bâtiments voisins pouvant, au fil de la trajectoire du soleil sur une journée et sur l’année, réduire le fonctionnement des panneaux photovoltaïques.

Savoir si la structure du bâtiment supportera le poids de l’installation des panneaux photovoltaïques et si au préalable de la pose des panneaux, une rénovation du toit (étanchéité et isolation) est nécessaire.

Vérifier, à la demande des Architectes des Bâtiments de France (ABF), que la toiture photovoltaïque située dans un périmètre de 500 m autour d’un bâtiment classé, ne portera pas de préjudice esthétique à ce dernier.